[Dossier] Mieux communiquer

La communication interpersonnelle : un sujet tarte à la crème, n’est-ce pas ? Et pourtant c’est le nerf de la guerre ! Quelques pistes pour améliorer votre communication de manager ou de leader en toute situation : avec un collaborateur, en équipe, en prise de parole, avec des clients ou des collègues…

Savoir s’affirmer sans bémols

Quand on interagit avec les autres au travail,  savoir s’affirmer est une compétence essentielle : dire non, défendre son point de vue, poser ses limites, argumenter… le tout en respectant à la fois l’autre, et soi-même.

L’assertivité, c’est aussi communiquer avec des messages clairs et sans bémols, ces scories de la langue qui atténuent la force de notre propos.

Et pour la prise de parole ? Voilà la bête noire de bon nombre de personnes, dès qu’il s’agit de prendre le micro et d’être dans la lumière. Comment dépasser cette peur bien légitime de parler en public ?

Travailler la congruence de son expression

Dans notre communication, une part des l’information passe par le non verbal (corps, mouvement, expressions du visage…), et les études montrent que nous avons plus d’impact quand nous sommes congruents, c’est-à-dire quand nous croyons à ce que nous disons.

Nous gagnons en puissance dans notre communication quand notre intention est claire, et se traduit dans un non verbal cohérent. Voyons comment font les avocats qui ont besoin de maîtriser cet art de convaincre.

Savoir écouter et reformuler

En techniques de communication, l’écoute active et la reformulation sont précieuses, en management, en coaching, ou simplement dans la vie courante.

Cette écoute est encore plus complète avec l’art de reformuler ce qui a été dit : pour clarifier, pour refléter, pour synthétiser, voilà qui fait souvent avancer l’échange. En particulier, le manager qui questionne et reformule entre dans un accompagnement plus responsabilisant pour ses collaborateurs, que celui qui donne seulement des directives.

Communiquer quand on est manager, c’est aussi savoir faire un feedback utile et veiller à son propre langage. Autre forme de communication managériale, quand le silence est-il judicieux ? Quels sont ses effets ?

Adapter sa communication quand ça coince

Quand un message ne passe pas, faut-il répéter encore ou changer d’approche ?

Est-ce une question de moment pour communiquer, de timing  ?

Comment savoir s’il faut insister encore ?

Dans les agendas surchargés, une communication trop longue n’a plus sa place : c’est la dictature de la brièveté.

Avez-vous entendu parler de méta-communication ? Méta-communiquer c’est nommer ce qui se passe dans l’échange ou dans la relation plus largement. Par  exemple « j’ai l’impression que cela vous intéresse, je me trompe ? » ou bien « nous tournons en rond je crois… Qu’en pensez-vous ? »

Que dire et ne pas dire ? Parfois il est préférable de se taire, et savoir tenir sa langue peut rendre de grands services…

Et quand des collaborateurs ou collègues viennent se plaindre ou vous rapporter des choses sur quelqu’un, voici quelques questions à leur poser pour filtrer cette information. Les 3 tamis aident à échapper au bureau des pleurs

Copy link
Powered by Social Snap